L’aigle fond sur sa proie

Lièvre ou lamproie

La mièvre bête ne s’en aperçoit

La proie ne fait pas le poids

Serres et bec acérés

Sont prêts à lacérer

Le rapace connaît la fièvre

De la proche victoire

Mais sur la lamproie ou le lièvre

Ne tombent des nuées

Qu’un peu de rosée

L’aigle a fondu sur sa proie

La morale de l’histoire ?

Il faut être fondu

Pour ne pas la voir