« Salut Julien !

Je t’envoie ce petit mot pour te remercier de m’avoir prêté ton livre et l’annuaire téléphonique.

J’ai commencé par lire ton roman. Il est ab-so-lu-ment génial !

Cependant, je n’ai pu en lire que quelques pages car il y a beaucoup de personnages et j’ai dû en recommencer la lecture plusieurs fois. Mais, c’est vraiment génial, tu as beaucoup de talent !

En revanche, je n’ai pas encore ouvert l’annuaire.

D’ailleurs, je n’en ai plus besoin et je vais te le renvoyer. Figure-toi que j’ai retrouvé le calepin sur lequel j’avais noté le numéro de téléphone de ma copine. Je l’avais glissé sous le pied de ma table de cuisine parce qu’elle boite un peu. Pas ma copine, la table.

C’était le jour des retrouvailles car, tiens-toi bien, j’ai aussi retrouvé le DVD que tu m’avais prêté il y a à peu près deux semaines. Il était dans le frigo, au milieu d’une pile de crêpes que j’avais préparées pour les déguster en regardant le film. Je l’ai cherché partout, en vain, alors l’envie des crêpes m’était passé. Un moment, j’ai cru que j’avais mangé le DVD !

Oh mince ! Je viens de m’apercevoir que les crêpes que je croyais avoir jetées étaient encore dans le frigo. Alors, j’ai dû jeter le DVD dans le vide ordures à leur place. A moins que je l’aie mis ailleurs.

Je vais continuer de le rechercher et après je me remets à ton roman, c’est promis.

Merci pour tout.

Ta copine Julie.

PS : je n’ai pas encore compris pourquoi tu voulais écrire mes mémoires ! »